Pour des soucis de santé, bon nombre de personnes adoptent des régimes strictement végétaux. La mode du végan est en train de s’implanter dans notre société de par ses nombreux bienfaits sur la perte de poids, et sur l’affinement de la silhouette. Mais ce type de régime strict peut avoir des impacts négatifs sur la peau et la santé.

Les déficits procurés par un régime pauvre en apport animal

Dans un premier temps, le régime végan est très apprécié du public de par son faible apport énergétique, mais aussi par son apport nutriment beaucoup plus important. Cette particularité a fait que de nombreuses adeptes de la chasse aux calories ont en fait leur régime alimentaire favori. Mais comme de nombreux régimes se basant uniquement sur une seule source de nutriment, le régime végan présente de nombreuses lacunes qui impactent non seulement sur la santé, mais également sur la peau, le bon tenu des cheveux ; bref sur la beauté naturelle en général.

  • Le déficit en vitamine B12 est le principal problème d’un régime alimentaire strictement végétal. Uniquement présent dans les produits d’origine animale, sa carence entraîne entre autres l’arrêt de la production de la kératine, ainsi que de la mélanine,
  • Les problèmes d’absorption nutritionnels surviennent également à cause du trop faible apport énergétique de l’alimentation.

Les impacts du régime sur la peau

La carence en vitamine B12 est le principal problème d’un régime strictement végétal. D’une manière générale, dans un régime végan, les personnes se nourrissent exclusivement de légumes ainsi que de produits issus d’industrie végétale. Certains vont même jusqu’à bannir de leur alimentation tout produit transformé même d’origine végétale. Par conséquent, il restreint leur origine alimentaire et limite les apports dont ils vont bénéficier.

Si dans un premier temps ce type de régime extrême peut porter ses fruits grâce à une peau plus saine et plus rayonnante. Ceci est surtout dû à l’impact d’un apport en nourriture beaucoup plus saine procuré par le régime dans ses premières applications. Il purifie le corps et l’aide à mieux respirer. Mais à la longue, les déficits vont se faire ressentir. Les problèmes d’absorption nutritionnels vont faire en sorte que le corps sera incapable de fournir les nutriments nécessaires à l’organisme se traduisant par de la sècheresse suivie de tiraillement. Enfin, la peau paraîtra plus pâle, plus dure et visiblement plus vieille.

Les gestes à adopter pour pallier les déficits

L’urgence pour les végétaliens est de combler le déficit en vitamine B12 qui n’influe pas uniquement pour la peau, mais également sur le bon fonctionnement du cerveau. Le fait de prendre de la méthylcobalamine régulièrement peut combler la carence. Ensuite, il faut également faire différentes cures comme en vitamine D ou en omégas-3 pour limiter les dégâts et les impacts des carences sur le corps.