Les nouveaux ingrédients sont toujours accompagnés de nouvelles recherches. Lorsque les essais s’alignent avec la recherche clinique professionnelle, ce sont les amis qui gagent toujours. Nous allons voir ces cinq ingrédients qui sont des soins dermiques de première année.

1.    Le guérisseur de nuit : Centella

Son nom complet est centella asiatica. Il se présente sous la forme d’agripaume asiatique, gotu kola, jalbrahmi, ou cica. Elle est employée dans le traitement traditionnel au cours des millénaires. De nos jours, la centella est utilisée pour traiter les boutons. Il favorise la production de collagène pour une peau pulpeuse et apaise les rougeurs et l’inflammation. C’est autant un antioxydant. Des études ont démontré qu’il soulage les symptômes de l’eczéma. Cela pourrait aussi aider dans le cas du psoriasis et l’acné.

2.    Les acides doux : LHA + PHA

LHA signifie lipohydroxyacide. C’est un BHA qui est un produit issu de l’acide salicylique. Il est soluble dans l’huile, peut pénétrer dans les pores obstrués et briser les blocages. L’acide salicylique a un pH 3, tandis que le LHA oscille autour de 5. Ce qui rapproche le plus du pH d’une peau saine. Il est moins dur à utiliser et convient aux peaux sensibles. Le LHA favorise la reproduction de collagène et d’élastine. Il maintient une peau pulpeuse et exfoliée.

3.    L’alternative au rétinol : Bakuchiol

Ce n’est pas du rétinol. Le bakuchiol provient de la médecine chinoise et arboricole ancienne. C’est dérivé d’une plante Psoralea corylifolia. De nouvelles études montrent qu’il agit de la même manière que le rétinol au niveau cellulaire de la peau. Mais il n’a pas de réactions désagréables comme le peeling et la rougeur. Une étude a comparé une solution de 0,5 % de bakuchiol à 0,5 % de rétinol. Mais aucune différence statistique n’a été observée.

4.    Celui de l’hyperpigmentation : Arbutine

L’arbutine est un composé naturel présent dans la canneberge et le bleuet. Après son application, il se décompose en hydroquinone. C’est un excellent traitement du mélasme et de l’hyperpigmentation post-inflammatoire. L’hydroquinone agit en cessant la tyrosinase. C’est un enzyme qui appuie votre peau à générer de la mélanine. Et comme il se décompose en hydroquinone, l’arbutine le fait aussi. L’arbutine est plus douce que l’hydroquinone. Elle agit pour inhiber lentement la tyrosinase. Contrairement aux rumeurs, L’arbutine est sécuritaire pour une utilisation quotidienne.

5.    Celui qui sent le kombucha : le filtrat de fermentation Galactomyces ou FFG

C’est un produit de levure fermentée. Une recherche encourageante montre des résultats positifs dans le traitement de l’acné. Une autre s’est penchée sur ses capacités antioxydantes. Sa fonction la plus impressionnante est de réparer une barrière d’humidité compromise. Des études notent que non seulement, il répare les dommages, mais les prévient aussi. Il est parfait pour les peaux délicates. Il est compatible avec d’autres éléments constitutifs, comme les céramides et les huiles faciales.