Quand vous faites des achats, vous ne vous rendez pas compte des tas de vêtements pas portés ou même encore étiquetés dans votre armoire, car le désir d’achat est impossible à résister. Aimer le shopping est une chose, mais en devenir accro peut devenir un vrai casse-tête au final, sans parler du côté financier. Cette addiction se soigne heureusement, mais il faut déjà savoir reconnaître ses symptômes afin de pouvoir prendre les choses en main.

Les symptômes de l’addiction au shopping

Qui dit addiction signifie qu’il y a  une dépendance. L’amour de la mode et du shopping peut devenir une drogue dure se manifestant par la pratique de manière compulsive d’achats. Le geste d’achat provoque une grande joie et procure un véritable bonheur, mais sachez que ces sensations agréables font déjà partie intégrante de l’addiction. Avec le temps, la fréquence des achats augmente rapidement et la recherche de la sensation de joie s’accrut comme avec toutes les autres drogues. Le désir d’acheter et d’acheter encore et encore devient incontrôlable et compulsif et s’estompe peu à peu. A ce stade, la maladie prend l’avantage, car au lieu d’être portée, la fashion s’achète et s’amasse juste pour assouvir l’addiction au shopping.

Les risques encourus

Souvent les risques ne sont pas bien réels étant donné que la dépendance se voit amusante pourtant comme toute addiction, les conséquences peuvent être graves. Ce comportement compulsif peut en effet engendrer des douleurs psychiques, car en n’arrivant pas à stopper l’engrenage de l’addiction au shopping, la personne souffre. Financièrement, elle serait même capable de dépenser des sommes d’argent qui ne lui appartient pas.  Et voilà que la personne se retrouve face à l’endettement pourtant nous savons pertinemment que l’accumulation de prêts à la consommation peut causer des problèmes plus graves :

  • Loyers impayés.
  • Interdiction bancaire.
  • Bien saisis.
  • Mise sous tutelle.

Fashion addict : comment s’en libérer ?

Comme il s’agit d’une maladie psychique aux causes complexes, elle cache souvent une dépression, une mauvaise estime de soi, une grande anxiété. La première chose à faire est de ne pas rester isolée. Il est ensuite recommandé d’aller consulter un thérapeute spécialiste des addictions. Pour vous libérer, vous pouvez également entrer dans des groupes de parole et de soutien. Pour verbaliser votre mal-être sans que personne ne sache votre vraie identité, les forums peuvent vous apporter un grand soulagement. Certaines fashion addict optent aussi pour les techniques de relaxation comme la sophrologie, celle qui propose de travailler sur les émotions grâce à la visualisation et à la respiration.

C’est en reconnaissant et en acceptant votre addiction que vous allez pouvoir vous éviter les conséquences graves de cette maladie psychique.